Interview de Delphine Asseraf, présidente du Jury des Trophées de l’Assurance 2017

Interview de Delphine Asseraf, présidente du Jury des Trophées de l’Assurance 2017

Delphine Asseraf, Directrice Digital, Marque et Communication d’Allianz France est présidente du Jury des Trophées de l’Assurance 2017. Elle revient sur son rôle durant cet événement et sur l’importance de l’innovation sur le secteur de l’assurance et chez Allianz. Retrouvez Delphine Asseraf sur Twitter et Linkedin.

Delphine Asseraf, vous êtes Directrice Digital, Marque et Communication d’Allianz France et vous avez accepté d’assurer la  co-présidence du Jury des Trophées de l’Assurance 2017. Quelles sont les principales raisons qui vous ont fait accepter notre sollicitation ?

Aujourd’hui, il ne fait plus aucun doute que l’innovation est un levier indispensable pour les entreprises et un véritable élément de différenciation. Les Trophées de l’Assurance sont pour moi une fenêtre ouverte sur ces innovations qui, année après année se multiplient. Avoir l’opportunité de les découvrir et d’en débattre est une véritable chance et un enrichissement : cela a donc été pour moi un grand  honneur d’accepter cette proposition.

Allianz France intègre dans sa stratégie une véritable culture de l’innovation. Vous déclariez récemment dans une interview à Stratégies « Innover a fait gagner à Allianz des parts de marché ». Selon vous, quels sont les ingrédients majeurs voire la recette miracle de la performance d’innovation ?

Il n’y a pas, pour moi, de performance d’innovation s’il n’y a pas de collectif. Si l’on souhaite que la culture de l’innovation s’installe, il faut la promouvoir partout dans l’entreprise. Pour cela, il convient d’installer l’idée que l’innovation est l’affaire de tous, et surtout, qu’elle se nourrit de l’intelligence collective. Je crois beaucoup que l’intelligence d’un groupe mixte est d’une puissance incroyable. L’empowerment est aussi clé car il est essentiel de responsabiliser les équipes et de leur donner l’autonomie pour avancer avec efficacité et se concentrer sur des actions qui ont de l’impact.

L’innovation est indispensable pour la croissance d’une entreprise. Les dirigeants confirment, les entreprises du secteur de l’assurance innovent et doivent accélérer l’innovation, mais celle-ci peut générer de nombreux essais et échecs. Sachant que les idées les plus novatrices ont très souvent été précédées de nombreux échecs, l’échec ne doit-il pas être considéré comme un catalyseur de l’innovation ? Quelle est votre position sur ce sujet ?

Je crois que lorsqu’on s’installe dans une dynamique de créativité, il y a forcément des tentatives qui se soldent pas des échecs : il faut l’accepter et surtout accueillir les nouvelles idées avec bienveillance et exigence. Bienveillance car il n’est pas facile de prendre des risques et il faut soutenir ceux qui osent, exigence car il faut savoir en tirer les leçons. C’est pourquoi il ne faut pas s’arrêter au premier échec…comme au premier succès. Il faut explorer ses propres limites et vouloir aller plus loin à chaque fois pour apporter le meilleur de nous-mêmes à nos clients comme à nos collaborateurs. La curiosité est essentielle pour découvrir de nouveaux potentiels, le plaisir d’apprendre est clé pour se renouveler.

Comment la société Allianz accompagne-t-elle la transformation actuelle des usages et des comportements des Français ?

Nous souhaitons offrir une expérience client enthousiasmante avec un parcours client simple alliant la puissance du conseil humain et de l’ubiquité digitale.

Si je devais citer quelques exemples, je vous dirais que nous investissons beaucoup dans l’économie collaborative avec des partenariats comme Drivy par exemple, que nous cherchons à bâtir des offres utilisant les objets connectés pour prévenir les risques et reconnaître par exemple les comportements vertueux au volant avec Allianz Conduite connectée qui évolue sans cesse, que nous anticipons l’avenir avec des offres sur les véhicules semi-autonomes et que nous développons de nouveaux services pour être au plus près de nos clients, dans leur quotidien avec la communauté d’entraide par exemple.

Plus généralement, le déploiement massif des technologies numériques participent à l’élaboration pléthorique de nouveaux scénarios et produisent une multitude de  « fantasmes » dans notre secteur. Selon vous quels sont les principaux chantiers, les principales tendances à venir du secteur de l’assurance ?

Il est essentiel de garder à l’esprit que nous sommes là pour aider chacun à aller de l’avant, à se réaliser, à découvrir les opportunités qui s’offrent à lui. Les clients attendent de leurs assureurs une présence ciblée » : qu’ils proposent, au moment opportun, de façon personnalisée, des nouvelles offres simples, pratiques, fluides, transparentes quand des nouvelles situations de vie apparaissent, et dans le respect de leurs choix notamment sur les données personnelles ou les modes de relation. C’est un chantier qui  s’inscrit dans la durée.

Nous devons donc utiliser les technologies dans ce seul but : que cela soit sur l’utilisation des données, la création de services reposant sur l’intelligence artificielle ou l’intégration d’objets connectés. Les technologies doivent permettre de nous dépasser, d’affirmer le rôle sociétal de l’assureur et non pas de le déshumaniser.

Suivez-nous sur Twitter : @Les_Trophees et #TropheesAssurance

Les Trophées de l’assurance sont organisés par  @LAMBIJOUEmma & @jeanlucgambey

Pour tout savoir sur les Trophées de l’Assurance, découvrez l’e-mag en pdf ou en cliquant ici.

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le réglement

Réglement candidatures




Format WORD

Dossier de candidature
  • Fiche de candidature :
  • Nous attirons votre attention sur le fait que cette fiche de candidature est présentée aux membres du Jury sans aucune modification.




Format PDF

Dossier de candidature
  • Fiche de candidature :
  • Nous attirons votre attention sur le fait que cette fiche de candidature est présentée aux membres du Jury sans aucune modification.